Le Levi’s Stadium de San Francisco accueillait la finale de la Gold Cup, mercredi soir. Cette finale a vu les États-Unis remporter une 6e Gold Cup depuis la création de la compétition, en 1991. Les Américains ont défait les Jamaïcains par la marque de 2-1.

La troupe américaine a dominé la première demie en n’accordant aucun tir à leur adversaire. Une tuile est tombée sur la tête des Jamaïcains, très tôt dans la rencontre. À la 19e minute, André Blake, le gardien étoile de la formation jamaïcaine est tombé au combat. Il a été victime d’un contact avec Kellyn Acosta, un joueur adverse.
Le gardien de but est resté longtemps au sol avant d’être escorté en dehors du terrain. Il a été remplacé par Dwayne Miller. Ce changement a ouvert la porte aux États-Unis. À la 45e minute, les États-Unis ont ouvert la marque avec un but de Jozy Altidore.
Le joueur du Toronto FC a marqué à l’aide d’un coup franc.
La Jamaïque a rapidement répliqué avec un but à la 50e minute.
Au final, c’est Jordan Morris qui donna la victoire aux Américains avec un but à la 88e minute. Clint Dempsey récolte une mention d’assistance sur le but victorieux.

La MLS était bien représentée

Plusieurs vedettes de la Major League Soccer(MLS) prenait part à cette finale présentée en Californie. Pour cette occasion, on pouvait en autre retrouver Michael Bradley, Jozy Altidore et Clint Dempsey pour les États-Unis et André Blake pour la Jamaïque. Le nouveau joueur de l’Impact de Montréal, Shaun Francis n’était pas de la rencontre.

Les États-Unis obtiennent leur revanche.
En 2015, la Jamaïque avait éliminé les Américains en demi-finale de la Gold Cup. Avec cette victoire, les États-Unis se qualifient pour la prochaine édition de la Coupe des confédérations. Elle se tiendra en 2021.

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter!